Sortie de Symfony 2

La nouvelle mouture tant attendue de Symfony 2 est sortie hier matin en version stable. Après de nombreux mois de tests, de versions releases, beta et RC, la version stable et définitive est enfin accessible.

Au programme, énormément de changements et une simplification apparente du framework. Les bundles font leur apparition, ils vont vous permettre d’insérer dans votre site Internet des modules que vous pouvez télécharger avec composer. Il existe déjà un grand nombre de bundles tout faits et prêts à l’emploi, comme un forum ou une gestion des membres par exemple. Le but est réellement à court terme de fournir tous les codes de base pour un site Internet, afin de se focaliser seulement sur le coeur de votre application.

Bien que ceci soit une différence notable par rapport aux précédentes versions, la sortie de différentes versions du framework en fonction des utilisations et du niveau des développeurs est une chose encore plus étonnante de la part du framework PHP5, qui a la réputation d’être le plus complexe à apprendre. Pour le moment, seule la version standard est téléchargeable, mais la rumeur parle de version Standard Edition, Sandbox, CMF… Chacune présentera des caractéristiques de base différentes, mais en arrière-plan il s’agira toujours du même noyau Symfony 2.

Les habitués de Propel vont être bien déçus d’apprendre qu’il a disparu du framework. En effet, seul Doctrine, en l’occurrence Doctrine 2, est maintenant disponible. C’est la fin de la cohabitation :p. Le grand plus de Doctrine 2 est la mise en cache des résultats de requêtes. Ceci vous permet de gagner du temps sur la génération de vos pages web.

Dans les nouveautés notables, on peut mentionner l’intégration du moteur de templates twig. Twig est aujourd’hui un des meilleurs moteurs de templates PHP disponibles, son intégration n’est pas une grande surprise.

1 commentaire sur “Sortie de Symfony 2”

  1. Le grand Propel va me manquer…que voulez-vous, je suis un grand sentimental nostalgique.
    Ah, Propel, Prototype…(je pense que c’est la lettre P qui leur porte la poisse…pas vrai, Prado ?)

Les commentaires sont fermés.